Torpilleur Trésignies    
 
Accueil
 
Présentation
 
Histoire de la Marine
 
Salle Marine
 
Salle Antarctica
 
Centre de Documentation Marine

Durant la Première Guerre Mondiale, l’Allemagne a besoin d’avoir des torpilleurs de faible tonnage pour la surveillance de ses côtes, de ses champs de mines et pour diriger le travail de ses dragueurs; elle construit de nombreuses unités de 80 puis 200 tonneaux numérotés de A1 à A150.

En 1919, en vertu du traité de Versailles, une partie des navires capturés aux allemands revient à la Belgique. Un de ceux-ci est le torpilleur « A 47 » qui par la suite recevra le numéro de coque « A 25 ». En 1926, il prend le nom de « Caporal Trésignies ». Nous supposons que le nom de baptême du navire est vraisemblablement choisi par le commandant, l’Enseigne de vaisseau Delstanche, qui provient du 2ème Chasseurs à Pied.

 En 1938, le navire est vendu et transformé en yacht de plaisance et en 1939, il mouille sur la Meuse dans l’enceinte de l’exposition internationale de l’eau (Liège). Il s’appelle « Varouni »; le public peut le visiter moyennant un droit d’entrée. Capturé par les allemands en 1940, il navigue, après transformation, au sein de la Rheinflottille à partir du 16 mars 1942, sous le numéro de code « HR 01 Wölfchen ». Le 27 décembre 1944, quatorze sous-marins du type « Biber » ce prépare à Hellevoetsluis (Pays-Bas) pour leur dernière mission de l’année 1944. Mais cette préparation se déroule autrement que prévu. Aux environs de 16.00 hrs, suite au givre, deux torpilles qui arment les « Biber » explosent spontanément dans la base, à hauteur de l’écluse qui se situe sur le canal Oost-Voorne (51°49n / 04°08o). Les conséquences sont immédiates.  Au sein de la « K-Flottille 262 » (Kapitänleutnant Sommer) ont dénombre un mort, trois blessés et trois « Biber » sont irrécupérables. Quant à la  « Rheinflotille » (Fregattenkapitän Stein) les pertes sont plus sévères : cinq morts, trois blessés grièvement et un blessé léger. Le « HR 01 Wölfchen » (Obersteuerman Richarz) est touché à la poupe et coule le long de la rive Est des suites due à l'explosion. Un navire de la « Hafenschulzflotille », le « HR 03 (Cornelis, KW 24) » est complètement détruit. Sur le quai, différentes maisons occupées par les allemands sont lourdement endommagées et pour la plupart inutilisable. A la suite de cet incident, les « K-Flottille 261,262,264 et 266 » devront être évacues vers Lekhaven (Rotterdam).

Le « HR 01 Wölfchen » (ex A 47, ex Caporal Trésignies)  est renfloué et mis à la ferraille en 1948 par la firme Hendrik – Ido – Ambacht.

© 2016 marine-mra-klm.be