Salle Antarctica    
 
Accueil
 
Présentation
 
Histoire de la Marine
 
Salle Marine
 
Salle Antarctica
 
Centre de Documentation Marine

Les Belges en Antarctique, un rêve un peu fou ? Non, l'histoire commence par une épopée, celle de la « Belgica », et qui se réalise déjà avec l’aide de la Défense.

Le 16 août 1897, la « Belgica » quitte le port d’Anvers avec dix-neuf personnes à son bord, dont deux officiers détaché par l’Institut Cartographique militaire, Georges Lecointe et Emile Danco. Adrien de Gerlache et son équipage seront les premiers à passer un hiver en Antarctique et à collecter des données essentielles. Le 28 février 1898, après un hivernage forcé dans les glaces de la banquise, le navire se fraye enfin un passage vers l'eau libre et entre dans la légende des glaces.

Soixante années plus tard, en 1957, le fils d'Adrien, Gaston de Gerlache établit une base polaire en Antarctique. Elle se nommera Base Roi Baudouin et sera utilisée jusqu'à la fin des années soixante. Durant toute cette période, la Force Aérienne belge contribue de façon importante aux campagnes belges dans l’Antarctique, en fournissant des chefs d’expédition, des pilotes, des techniciens et des appareils. Ainsi la deuxième et troisième campagne étaient dirigées par des officers de la Force Aérienne, le capitaine Frank Bastin et le Major Guido Derom.

En 2004, après plus de quarante années d’absence belge en Antarctique, l'aventure reprend avec l’instauration d'une nouvelle base, la station scientifique « Princesse Elisabeth », sur le sixième continent.

En 2005, la Défense est sollicitée en vue de fournir un appui en matériel et son expertise dans les domaines de la préparation, la coordination, le transport et le déchargement du matériel.

Depuis 2006, des militaires issus des différentes composantes de la Défense se voie confier diverses missions. Ils contribuent au transport par mer des matériaux de construction et des éléments de la station, ils entretiennent les véhicules et autres engins mécaniques et assurent les convois entre la côte et le site de construction. Les militaires maintiennent également une permanence médicale et assurent la sécurité des équipes scientifiques sur des terrains de recherche difficiles.

Quelques pièces exceptionnelles

Le prêt de plusieurs objets personnels ayant appartenu à Adrien de Gerlache et à Georges Lecointe apportent une touche exceptionnelle à la première zone consacrée à l'expédition de la Belgica :

-          Le Couvre-lit personnel de la cabine du Commandant Adrien de Gerlache à bord de la Belgica.

-          Une liseuse aux initiales d’Adrien de Gerlache brodée et offerte par sa sœur Louise de Gerlache.

-          Jumelle, en cuivre et cuir, ayant appartenu à Georges Lecointe.

-          Une dent de morse gravée « Belgica 1898 » avec au verso les initiales de Georges Lecointe.

La deuxième zone, quant à elle, présente l'équipement utilisé et les photographies d'époque issues des nombreux albums mis à disposition du Musée de l'Armée par les descendants de Gaston de Gerlache, et le centre de documentation de l’AELR,  permettent d'illustrer richement la période de la Base Roi Baudouin, par exemple :

-          Le bonnet norvégien en peau de mouton du Commandant Gaston de Gerlache de Gomery utilisé lors de la première expédition, 1957-1959, et de la campagne d’été 1964-1965.

-          Un drapeau de la force aérienne belge utilisé par la deuxième expédition belge en Antarctique (1959-1960).

-          Une paire de gants portée par le Capitaine d’aviation Bastin, chef de la deuxième expédition belge en Antarctique (1959-1960).

-          Un fanion de la deuxième expédition belge en Antarctique (1959-1960).

Mais aussi la veste de lieutenant-colonel aviateur de la force aérienne belge ayant appartenu au Baron Gaston de Gerlache de Gomery (1919-2006).

La troisième zone, consacrée à la Station Princesse Elisabeth, présente une tenue offerte par le Secrétariat polaire belge et portée lors de la mission BELARE 2015-2016. Celle-ci permet d’ailleurs de visualiser en un clin d'œil, l'évolution de l'équipement par rapport à l’"époque Roi Baudouin".

La dernière vitrine invite les visiteurs à se rendre au Museum des Sciences naturelles pour en savoir plus sur les recherches scientifiques effectuées au fil des expéditions.

Envie de venir visiter notre nouvelle salle « Antarctica » ?  Alors Cap sur le sud, le continent blanc vous attend....

© 2017 marine-mra-klm.be