Prosper Luca, BEM (1912 - 2003)    
 
Accueil
 
Présentation
 
Histoire de la Marine
 
Salle Marine
 
Salle Antarctica
 
Centre de Documentation Marine

Prosper Julien Luca voit le jour le 24 novembre 1912 à Ostende. Après une formation de deux ans à l’œuvre Royal IBIS à Bredene, il commence sa carrière maritime en septembre 1927 comme mousse.

D’abord matelot, il devient mécanicien à partir de 1938. Quand la Seconde Guerre mondiale éclate, il est à bord du O.87 Gaby en Mer d’Irlande et il ne peut pas revenir en Belgique pour évacuer sa famille.

A partir de juin 1940, il sert sous les ordres du capitaine Maurice Coppin sur le O.86 Georges Edouard, un tout nouveau navire de pêche en acier. Ce navire sert pendant l’Opération « Dynamo » comme vaisseau de commandement pour les navires belges qui participent à l’évacuation des plages de Dunkerque. Le O.86 parviendra à sauver en tout 1007 militaires des plages assiégées.

Pour cette action Prosper Luca reçoit la Croix de Guerre belge avec ancres croisées et le British Empire Medal (BEM). Après cette mission dangereuse il embarque en 1940 comme motoriste sur le chalutier britannique Rattray (FD 77). Pendant un transit vers les zones de pêche irlandaises, un avion allemand attaque à hauteur de St Anne's Head (pays de Galles). Alors que tous les membres d’équipage se réfugient à l’intérieur, Prosper attrape un « single Lewis gun » et tire sur l’avion ennemi. Ceci lui vaut un article de la London Gazette le 25 février 1941 qui lui attribue une mention honorable pour conduite courageuse. Fin 1940, il embarque sur le chalutier britannique Aberdeen. Ce navire coule après un bombardement et seulement deux belges survivent ; ils ne sont repêches qu’après avoir flotté pendant 20 heures dans l’eau glaciale. Après quelques semaines de soins pour ses pieds gelés, il rejoint le 15 mai 1941 la Royal Navy Section Belge.

Comme tous les matelots, il suit la formation de base à HMS Royal Arthur. Il se spécialise ensuite comme Engine Room Artificer 4th Class (ERA 4), ce qui correspond à sous-officier maître mécanicien. A la suite de sa formation, Prosper Luca rejoint, à partir du 5 janvier 1942, le croiseur léger HMS Liverpool avec lequel il participe, en mars 1942, à la protection du convoi PQ 12 contre la menace exercée par le cuirassé allemand Tirpitz, à hauteur de la presqu'île de Kola (au nord de la Suède). Par la suite, il est affecté à bord des corvettes HMS Buttercup (avril 1942 à septembre 1943) et HMS Godetia (mai 1944 à décembre 1944). C’est d'ailleurs à bord de cette dernière qu’il participe au débarquement de Normandie en juin 1944. Ici aussi ces actes de bravoure ne passent pas inaperçus : pour son engagement et son courage la France lui décerne le Croix de Guerre française avec étoile d’argent. La Belgique lui remet la Décoration militaire pour service exceptionnel ou acte de courage ou de dévouement de 2ème classe avec palme et lui attribue, également, la Croix de Guerre 1940 avec palme (arrêté du Régent n° 2679 du 18 juillet 1946) avec la citation suivante :

"Serviteur exemplaire, remplit toujours avec le plus grand sentiment du devoir les missions qui lui furent confiées, aussi bien à bord de la corvette belge Buttercup qu'à bord des dragueurs de mines. Marin très dévoué et discipliné qui a su représenter dignement sa nation à bord des navires britanniques".

Le 3 janvier 1945, Prosper Luca rentre en Belgique et est affecté à la Naval Party 1501, à Anvers. A la fin de l'année, il mute à bord du dragueur de mines MMS 75 et participe activement aux opérations de déminage devant la côte belge et sur l’Escaut.

Après la dissolution de la Royal Navy Section Belge, il passe à la Force Navale, nouvellement créée, et termine sa carrière bien remplie comme premier maître-chef le 1er janvier 1973. Prosper Luca, resté toujours discret malgré ses actions héroïques, décède le 6 février 2003 à Ostende ; il avait 90 ans.

© 2016 marine-mra-klm.be