Napoléon se rend à trois reprises à Anvers. En tant que Premier consul, il décide la création de l’arsenal durant sa visite de juillet 1803. Quelques semaines après son mariage avec Marie-Louise d’Autriche et un mois après la cession de la Zélande et du Brabant hollandais à la France par le roi de Hollande, l’Empereur et toute sa suite se rendent à Bruxelles et à Anvers, le 30 avril 1810, par la voie fluviale, en prenant passage à bord d’une flottille impériale.

Pendant le séjour anversois qui dure une semaine, le couple impérial est honoré d’un cant richement décoré et assiste au lancement du vaisseau Le Friedland. L’année suivante, Napoléon va à la rencontre de sa Marine à l’embouchure de L’Escaut. Embarqué sur Le Charlemagne, il veut voir ses vaisseaux sortir en haute mer. Le mauvais temps d’équinoxe contrarie la manœuvre mais les chefs pilotes de l’escadre seront quand même récompensés de la Légion d’honneur. Après une visite de Flessingue, Napoléon séjourne à Anvers du 1er au 4 avril 1811 avant d’inspecter les bouches de la Meuse.

Napoléon et Anvers