Les yachts royaux    
 
Accueil
 
Présentation
 
Histoire de la Marine
 
Salle Marine
 
Salle Antarctica
 
Centre de Documentation Marine

Au 19ème siècle, il est de coutume pour les familles royales de faire leurs joyeuses entrées, d’inspecter la flotte et de participer aux mondanités maritimes à bord d’un yacht de luxe ou d’une barque de cérémonie dans les villes portuaires.

Lancé le 12 juillet 1835, par les chantiers Lecarpentier, le canot d’apparat de S.M. le Roi Léopold Ier est utilisé deux jours plus tard quand le couple royal rejoint Anvers via la rivière Rupel. Il sert encore par après à Gand et Ostende. Sous le règne du Roi Léopold II, le canot royal reprend du service à l’occasion du retour à Anvers, en novembre 1899, de l’expédition d’Adrien de Gerlache en Antarctique. Relégué dans un dépôt, on le retrouve en 1910 à la Compagnie des Pontonniers du Génie dépouillé de ses ornements.

Le Roi Léopold II, fort de l’expérience de son père, met tout en œuvre pour doter la Belgique d’une marine. Il fait prospérer la marine marchande et nos compagnies maritimes.

Depuis 1898 et jusqu’à sa mort en décembre 1909, le Roi Léopold II loue à titre personnel le yacht à vapeur « Alberta ». Ce navire, très élégant pour l’époque avec une cheminée, deux mâts et un ameublement splendide, est d’un confort agréable. Notre souverain fait à son bord de nombreuses croisières et particulièrement dans le Grand Nord où il aime se rendre.

Durant toute cette période, le yacht royal « Alberta » navigue sous le pavillon de la Royal Navy, le « White Ensign ». En effet, en tant que membre du prestigieux club nautique « Royal Yacht Squadron » le Roi Léopold II est autorisé à arborer ce pavillon. Il est à noter aussi que le Roi, passionné par  tout ce qui concerne la mer et la marine, reçoit le grade d’« Amiral » dans la marine impériale allemande.

Les Rois Albert Ier et Léopold III s’intéressent toujours vivement à la navigation maritime et ne cessent d’encourager les efforts de ceux qui souhaitent en promouvoir les intérêts.

Ainsi, le Roi Albert (quand il était encore prince de Belgique) gagne de nombreux prix au cours des différentes régates organisées en Allemagne, en Espagne, en France, aux Pays-Bas et aussi en Belgique avec son voilier « Flandria ». A Kiel, à l’occasion de la Kieler Woche, il remporte le prix d’honneur réservé aux yachts étrangers le plus rapides.

En 1939, lors de la mise en chantier du garde-pêche « Artevelde » un appartement royal est prévu dans l’entrepont du navire. Cet espace est spécialement aménagé pour recevoir le Roi et sa famille. Cet appartement est pourvu d’un salon de réception spacieux, d’un vaste bureau, d’une chambre à coucher et d’une salle de bain. Malheureusement, à la suite de l’invasion de notre pays en mai 1940, le navire est capturé par les Allemands et mis un peu plus tard en service au sein de la Kriegsmarine pour la durée de la guerre. Récupéré à la fin des hostilités, il sert durant quelques années comme stationnaire au sein de la Force Navale.

Durant son règne, le Roi Baudouin dispose d’un yacht privé ancré sur la côte sud de l’Espagne. Le navire est baptisé « Avila » par la Reine Fabiola. De temps à autre, le couple royal fait une excursion au Maroc et partage les joies de la mer avec leurs invités. A la suite du décès du Roi Baudouin, la Reine décide de céder, en 1996, le yacht royal « Avila » au Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire.

© 2016 marine-mra-klm.be