Par le traité de Vervins en 1598, l’Espagne doit évacuer le port de Calais, dont elle avait chassé les Anglais en 1595 et qu’elle avait occupé jusqu’en 1598. Les Belges sont exclus du commerce maritime avec les colonies espagnoles d’Amérique.

Les Sept-Provinces continuent de bloquer les bouches de l’Escaut.

Maurice de Nassau, appuyé sur la place forte d’Ostende, essaie de couper les Pays-Bas espagnols de tout accès à la mer, en faisant le blocus des côtes flamandes, et de mettre fin aux activités considérables des corsaires flamands et de la Marine des Archiducs, opérant depuis Nieuport et Dunkerque.

A la demande de l’archiduc Albert, une escadre de 14 galères, de l’amiral Frederico de Spinola, vient d’Espagne en Flandre en 1599 pour tenir Sluis, contribuer au siège prévu d’Ostende et combattre la marine hollandaise.

Celle-ci projette, en 1600, de débarquer à Ostende, puis de prendre Dunkerque, seul port assurant la liaison entre les Pays-Bas espagnols et l’Espagne. Avec une flotte de 10 pinasses et de 1256 autres navires, 13.000 fantassins, 2700 cavaliers, chevaux et canons, Maurice de Nassau accoste à  Philippine en raison du mauvais temps, se dirige vers Nieuport où il bat l’archiduc Albert. Aidé de renforts, celui-ci le contraint à se replier à Ostende d’où il doit rembarquer.

En 1604, après le long siège entrepris en 1601, la ville d’Ostende est reconquise par les archiducs Albert et Isabelle, et par Ambroise de Spinola.

La Trêve de Douze Ans entre l’Espagne et les Provinces-Unies, de 1609 à 1621, consacre la scission des Pays-Bas, mais permet la fin de l’embargo maritime et le relèvement économique des Pays-Bas espagnols. Un canal est creusé d’Ostende à Gand et la naissance d’une industrie de luxe est encouragée à Anvers et dans le Brabant. L’amirauté de Flandre y est supprimée jusqu’en 1621, et l’armée espagnole y et réduite à 14.000 hommes.

La bataille de Nieuport