Un des deux tribunaux établis en 1597 et soumis en appel au Conseil d’amirauté suprême. Il eut son siège à Dunkerque, connut une éclipse pendant la Trêve de 12 ans, fut rétabli en 1624 mais à Bergue-Saint-Winoc, puis revient en 1626 à Dunkerque où il resta jusqu’à l’annexion de ce port par les Français, après quoi il s’installa à Ostende (de 1646 à 1652).

Amirauté d’Anvers

Jugeait en première instance les affaires maritimes, tant au civil qu’au pénal. Comme les autres tribunaux d’amirauté, L’Amirauté d’Anvers cessa ses activités lors de la Trêve de 12 ans. L’Amirauté d’Anvers ne fut pas rétablie par la suit à cause  de la fermeture de l’Escaut par les Provinces-Unies.

Amirauté de Nieuport

Siège d’amirauté établi provisoirement à Nieuport par Maximilien Emmanuel de Bavière, d’abord gouverneur général puis souverain de la partie des Pays-Bas restée aux mains de Philippe V. Ce tribunal doublait en fait l’Amirauté de Flandre, siégeant alors à Ostende, et passée sous l’autorité des Anglo-Bataves. L’Amirauté de Nieuport disparut avec la fin de la guerre de Succession d’Espagne.

L'Amirauté de Flandre