Du Dépôt des Equipages au CTM    
 
Accueil
 
Présentation
 
Histoire de la Marine
 
Salle Marine
 
Salle Antarctica
 
Centre de Documentation Marine

La fin de la Première guerre mondiale et la signature du traité de Versailles a eu une conséquence favorable pour la marine belge. En effet, le Dépôt des Equipages reçoit comme dommages de guerre, six grands torpilleurs, six petits torpilleurs, vingt vedettes de mer et onze remorqueurs de la marine allemande. Dans le cadre de l'occupation de la Rhénanie, une flottille fluviale sera en activité sur le Rhin de 1919 à 1923.

 

Le Dépôt des Equipages est réorganisé et rebaptisé Détachement de Torpilleurs et Marins. En 1923, le Détachement prend le nom de Corps de Torpilleurs et Marins. A la même époque, la Belgique abandonne sa politique de neutralité et signe un accord militaire avec la France. De plus, la France prête à notre pays le croiseur d’Entrecasteaux afin de servir de stationnaire-école.

 

Mais, la création du Corps de Torpilleurs et Marins sera toutefois de courte durée. En 1926, la dissolution de la flotte est décidée et un Arrêté Royal proclame la suppression du Corps de Torpilleurs et Marins le 31 mars 1927. Le croiseur d’Entrecasteaux est reconduit en France. Les torpilleurs et les vedettes sont vendus, les autres bâtiments ne trouvant pas d’acquéreurs seront ferraillés. Quand aux équipages, ils réintègrent les rangs de l’armée.

© 2016 marine-mra-klm.be