Corps de Marine    
 
Accueil
 
Présentation
 
Histoire de la Marine
 
Salle Marine
 
Salle Antarctica
 
Centre de Documentation Marine

1932 : Nouvelle Commission militaire de la marine qui prévoit la mise sur pied du « Service de la Marine » comprenant notamment :

 

·                                         une administration du personnel et du service militaire maritime ;

·                                         le commandement et le dépôt des équipages ;

·                                         la base maritime d’Anvers, la base maritime d’Ostende (Nieuport et Gand) et la base maritime de Zeebrugge (Brugge et Blankenberge) ;

·                                       la réquisition pour le temps de guerre de 34 vedettes, 23 remorqueurs et 48 chalutiers pour la défense côtière.

 

1934 : Institution de la Liaison Armée – Marine et établissement du Rôle de la Marine, soit un noyau de personnel pour le service militaire.

 

Dans les premiers jours de décembre 1938 est créé à Anvers un dépôt des équipages, commandé par le Major Decarpentrie. Ce dépôt est un organise administratif tenant à jour la liste des officiers, sous-officiers et soldats de réserve, gens de mer, répondant à certaines conditions de service en mer et rappelable en cas de besoin.

 

 

Le 15 septembre 1939, le Dépôt des Equipages reçoit l’ordre de mobiliser partiellement le Corps de Marine, jusqu’au moment de la Mobilisation Générale. Le Dépôt des Equipages s’installe à la caserne Général Mahieu, à Ostende.

 

Le Corps de Marine est subordonné à la Base Maritime et soumis au Code pénal militaire (décision du 3 octobre 1939).

 

Le Corps de Marine comprend :

                            ·         Un Etat-Major à Ostende

                            ·         La 1ère Escadrille à Ostende

                            ·         La 3ème Escadrille à Anvers

                            ·      Au mois de mars 1940, création de l’Escadrille de Renfort et d’Instruction à Ostende.

 

La 1ère Escadrille comprend les unités : A 4, A 5, A 6, Prince Charles, C 4.

 

La 3ème Escadrille, constituée le 25 septembre 1939 et installée à la caserne Luchtbal à Anvers, ne comprend que le « Police de la Rade n° III », veille unité pouvant encore servir, mais exclusivement pour l’instruction du personnel et de la préparation de celui-ci pour le temps de guerre.

 

La 3ème Escadrille est affectée à la surveillance et à la défense du Bas-Escaut.

 

Mission de la 1ère Escadrille :

 

a)     Surveillance des eaux territoriales et arraisonnement.

b)      Dragage des mines.

c)      Mouillage des mines.

d)    Coopération avec les autres armes.

e)      Instruction du personnel.

 

Outre les éléments recueillis grâce au fichier, les miliciens des levées 1938 et 1939 exerçant le métier de marin furent appelés à porter le col bleu.

 

Pendant la drôle de guerre

 

Les modestes bâtiments du Corps de Marine veillaient à l’ouverture des passes navigables dans les champs de mines et ce, dès le début de la drôle de guerre. Deux cent cinquante de ces engins mortels furent détruits.

 

Les 18 jours

 

La mobilisation générale ayant été décrétée la 10 mai 1940, le 2ème Escadrille fut constituée le 12 mai à Brugge, et envoyée à Zeebrugge le 16 mai.

 

Nos trois escadrilles possédaient au total 22 bateaux : 3 patrouilleurs, 6 chalutiers, 7 vedettes, 4 yachts, 1 remorqueur, 1 vieux ravitailleur.

 

Durant la campagne de mai 1940, le Corps de Marine participe à l’évacuation de la Belgique, à l’opération Dynamo, en France. Il prend ensuite part aux opérations de la Marine française jusqu’au 25 juin 1940, date à laquelle nos navires seront internés à Portugalette, en Espagne.

 

Au terme de tant d’épreuves, certains de nos marins furent rapatriés en Belgique, d’autres internés en Espagne au camp de Miranda del Ebro, d’autres encore continuèrent le combat en Grande-Bretagne.

 

Ce fut le cas pour le bâtiment P 16 qui deviendra le « HMS Kernot » de la Royal Navy. Plusieurs marins se retrouvèrent dans les rangs de la Section Belge de la Royal Navy.

 

Une mission particulière fut confiée au A4, commandé par le Lieutenant Van Vaerenberg, qui eut le périlleux honneur de conduire à Folkestone, le 21 mai 1940, le trésor de la Banque Nationale .

 

Conclusion

 

Le Corps de Marine avait terminé sa tâche. Ses chefs et ses équipages l’avaient remplie avec un sens scrupuleux du devoir en faisant honneur à ceux qui allaient leur succéder dans la glorieuse carrière des hommes de la mer voués au combat des peuples libres contre l’oppresseur.
© 2016 marine-mra-klm.be