Le Commodore Louis Petitjean est né le 26 septembre 1907 à Tournai. Il entre à l'École supérieure de navigation, avec la 16ème promotion, et embarque sur le navire-école L'Avenir. Il reçoit son diplôme d’aspirant-officier au long cours en 1924. Capitaine au long cours, en 1931, il sert à bord des malles assurant la liaison entre Ostende et Douvres.


Petitjean pose sa candidature pour rejoindre la Royal Navy, mais l’Administration de la Marine le retient jusqu’en septembre 1941. Engagé en qualité de Lieutenant, Royal Naval Reserve (RNR), il assume tout d’abord la fonction d’officier de liaison au sein de la Royal Navy Section Belge (RNSB) avant de rejoindre le Royal Naval College de Greenwich. Il suit également les cours de l’école d’artillerie de Chatham et de l’école de déminage, à Port Edgar.

 

En 1942, La guerre des mines bat son plein et la Royal Navy décide d’intensifié son programme de lutte contre les mines. Le 28 mai 1942, le Lieutenant Petitjean, RNR prend le commandement du dragueur de mines MMS 188 et est affecté à la 118ème flottille à Harwich. A partir du 26 mars 1943, et avec le grade de Lieutenant-Commander, RNR, il assume également la fonction de Senior Officer de la 118ème flottille devenant ainsi le premier Belge à prendre le commandement d’une flottille anglaise.

 

Même si la 118ème flottille ne participe pas à proprement dit à l’opération Neptune, le 6 juin 1944, elle accomplit plusieurs missions de dragages, entre autres le long des South Falls, afin d’assurer la sécurité des navires le long de la côte anglaise.

 

Le Lieutenant-Commander Petitjean, RNR est le premier officier belge à accoster à Ostende à la libération. En novembre 1944, la 118th Minesweeping Flottilla  participe au  déminage de l’embouchure de l’Escaut entre Flessingue et Anvers. En 1945, malgré les attaques ennemies, et malgré les conditions climatiques difficiles, la flottille poursuit son travail de déminage en mer du Nord et sur l’Escaut oriental.

 

Capitaine de frégate, en 1946, Louis Petitjean assure, de 1947 à 1951, le commandement en second du Corps Naval à Oostende et de chef de l’Administration. En 1951, il prend la direction de la branche Approvisionnement de la Force Navale, à Bruxelles. L’année suivante, il exerce la fonction de chef des services Personnel, Administration et Approvisionnement. Il est nommé Capitaine de vaisseau le 26 juin 1953.

 

De 1957 à 1958, le Capitaine de vaisseau Petitjean suit respectivement les cours du Collège de Défense de l’OTAN à Paris et le cours de logistique navale pour les officiers supérieurs à Washington. Chef d’état-major adjoint, en 1959, il représente la Belgique au Comité de la Manche avant de prendre le commandement d’un groupe de navires devant assurer la sécurité à l’embouchure du Bas-Fleuve au moment de l’indépendance du Congo.

 

Nommé au grade de Commodore le 26 mars 1962, il est appelé à occuper la fonction de Chef d’état-major de la Force Navale. En 1964, suite à la réorganisation de la Force Navale, il devient Inspecteur Général et exerce cette fonction jusqu’à sa retraite le 1er septembre 1966. Mais loin de prendre un repos bien mérité, il est élu président directeur-général de la Ligue Maritime Belge.

 

Le Commodore Louis Petitjean décède le 30 avril 1987. Durant sa carrière militaire, il a été officier d’ordonnance de S.A.R. le Prince Régent et titulaire de nombreuses distinctions honorifiques belges et étrangères. 

Commodore Petitjean (1907-1987)