Elle est mise sur pied le 1er septembre 1939. D’août à décembre 1941, cette division est peu à peu transférée en Grande-Bretagne. Début 1942, les Canadiens se démotivent, à force de n’être employés qu’à protéger les côtes anglaises d’une éventuelle invasion allemande. En avril 1942, la 2nd Canadian Infantry Division est choisie pour participer au raid sur Dieppe : elle fournit le Royal Regiment of Canada, le Royal Hamilton Light Infantry, le Essex Scottish Regiment, les Fusiliers Mont Royal, le Queen’s Own Cameron Highlanders of Canada et le South Saskatchewan Regiment ainsi que les détachements de génie et d’artillerie. Lancée à l’aube, le 19 août 1942, l’attaque se solde par un désastre. En neuf heures de durs combats, les unités canadiennes sont décimées sur les plages. Sur les 4963 Canadiens engagés, seuls 2211 rentrent en Grande-Bretagne, laissant derrière eux 866 morts et 1886 prisonniers.

La 2nd Canadian Infantry Division est reconstituée dans le Sussex. Le 7 juillet 1944, elle arrive en Normandie et à partir du 18 juillet, elle nettoie le confluent de l’Orne et de l’Odon. Elle libère Dieppe le 1er septembre 1944, avant de continuer sur Boulogne, Calais et le cap Gris-Nez. Le 9 septembre 1944, elle atteint Ostende et libère Bruges. En octobre 1944, la division participe à la bataille de l’Escaut.
2nd Canadian Infantry Division